Calendrier électoral : encore un coup de yo-yo !

Alors même qu’il avait déjà annoncé une nouvelle saison pour son jeu vedette (cf mon billet du 1er septembre) avec des élections départementales et régionales en juin 2015, le Gouvernement, sans doute sous la pression du juge constitutionnel, nous propose finalement encore une autre partie de son yo-yo électoral : le scrutin départemental en mars et le scrutin régional fin 2015.

Ce jeu, dont on souhaite qu’il cesse enfin avec ce calendrier, illustre à la fois un usage du suffrage « au bon plaisir » du pouvoir autant qu’il le peut et son absence inquiétante de vision cohérente sur l’organisation du pouvoir local qu’il entend mettre en place au cours de son quinquennat compliqué.

Les élections fixées à mars et décembre, c’est peu dire que leur préparation va se dérouler sur un champ de mines avec toutes les incertitudes que cela implique.

Côté départements, un nouveau découpage cantonal et des milliers de recours devant le Conseil d’Etat qui sont loin d’être tous jugés malgré le zèle du juge à valider à la chaîne les tracés imposés par le Gouvernement, des binômes paritaires baroques de représentants, la perspective d’une «dévitalisation» juridiquement hasardeuse des conseils départementaux et la dispersion « façon puzzle » de ses compétences actuelles….

Côté régions, une carte régionale refondue et encore provisoire, avec tous les changements que cela entraine notamment sur le choix de l’implantation des services de l’Etat (chefs-lieux) et des assemblées délibérantes, sur le nombre des représentants de chaque département, des compétences annoncées comme étendues mais non encore débattues….

Malgré tout, deux scrutins distincts, s’ils présentent le risque d’une mobilisation compliquée des électeurs, auront le mérite de garantir l’organisation d’un débat dédié, pour chaque niveau de collectivité, sans confusion possible, sans que l’une des élections cannibalise l’autre. Le mérite aussi de laisser le temps d’imaginer, dans un débat ouvert, la vie, notamment institutionnelle et administrative, dans des régions remodelées.

FacebookTwitterGoogle+Partager