Une réunification sous très haute tension : le nouvel échec du pouvoir socialiste

Communiqué adressé ce jour aux medias.

En décidant, dans les conditions improvisées que l’on sait, de réduire le nombre des régions, le Président de la République et sa majorité ont réunifié la Normandie par la fusion de ses deux actuelles régions.

Parce qu’elle est naturelle et évidente tout simplement par son Histoire, la Normandie est paradoxalement la région sans doute la plus sensible à la réorganisation politique et administrative que la fusion implique.

Une semaine après la nomination du Préfet Préfigurateur, force est de constater que le chemin compliqué à parcourir d’ici le 1er janvier prochain est d’ores et déjà miné par les maladresses d’un pouvoir socialiste qui a réussi à crisper les relations entre l’Etat et les élus -parlementaires et élus locaux- et à instiller un doute durable sur ses intentions, son respect de la loi et la neutralité réelle de son représentant.

La belle mobilisation qui monte autour de Caen et qui a pu se mesurer lors de la soirée « Caen cause normand » au Mémorial, est le signe d’une revendication forte pour un développement équilibré du territoire normand de demain et celui d’une réelle inquiétude de le voir mis en péril par des prétentions politiques personnelles méprisables.

Il serait bon que ce pouvoir l’entende et réagisse pour que des mois à venir ne naisse pas une région au bord de la crise de nerfs.

FacebookTwitterGoogle+Partager